Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 11:10

Dernière journée en Islande ! Notre avion décolle ce soir à 00h50.

 

Petit-déjeuner dans le centre de Reykjavik, à The Muffin Bakery (délicieux muffins, et même des croissants comme chez nous !), puis nous nous éloignons pour visiter l'Arbaerjarsfan (le musée des Arts et Traditions populaires).

Ce musée en plein air est en fait une série de maisons islandaises, d'époques différentes, qui pour la plupart ont été déplacées depuis le centre de Reykjavik.

Dans chaque maison, le décor de l'époque a été recrée, avec meubles et objets, et des photos des propriétaires.

C'est très agréable, instructif sans être barbant : je conseille !

 

Le reste de la journée sera consacré à la péninsule de Reykjanes, car nous ne pouvons pas trop nous éloigner de l'aéroport.

Nous descendons vers Hafnarfjördur, à 10 km au sud de Reyjkavik, et déjeunons au Kaffihus Sufistinn (repas simple, bon et pas trop cher !) avant de continuer sur la route 42, qui va vite devenir la piste 427.

 

Nous découvrons successivement le lac Kleifarvatn avec ses plages de sable noir, puis le champ géothermique de Seltun, qui nous rappelle fortement Namafjall (voir Myvatn), avec ses bassins de boue en ébullition et son odeur de soufre.

Superbe panorama depuis le sommet de la colline.

 

P8290651.JPG

 

P8290657.JPG

 

P8290663.JPG

 

P8290675.JPG

 

Ci-dessus, le lac Graenvatn, d'une belle couleur verte (dûe aux algues).

 

Nous continuons notre route jusqu'à Grindavik, un port de pêche, puis direction le Blue Lagoon, où nous comptons passer pas mal de temps puisque de là, nous irons directement à l'aéroport.

 

P8290689.JPG

 

L'entrée est vraiment chère (35 €) mais c'est un peu un passage obligé. D'ailleurs, contrairement aux bains de Myvatn, ici il n'y a quasiment que des touristes.

 

Possibilité de louer (ou d'acheter !) maillot de bain, serviette, tongs. On nous remet un bracelet magnétique, qui sert à ouvrir le casier mais aussi à payer tout ce qui sera consommé sur place. Il y a de grands vestiaires, des douches (où l'on doit passer tout nu), un sauna etc....

 

Une fois dans le "lagon", on peut accéder à un bar (oui oui, les touristes barbotent dans l'eau avec leur verre de bière à la main...), à une cascade, et à des seaux remplis de silice, pour se faire un masque sur le visage.

 

L'eau est moins chaude qu'à Myvatn, moins grasse, et sans odeur, bref c'est plus "soft". Il y a du monde, mais le bassin est assez grand pour ne pas se gêner.

 

P8290687.JPG

 

Après un long moment dans l'eau, direction les douches (où savon et shampooing sont mis à disposition) puis la cafétéria où nous achetons notre repas du soir. Il y a également un restaurant, "Lava", dont le cadre est assez sympa mais les prix plus élevés !

 

Ensuite, nous prenons la route de l'aéroport de Keflavik car nous devons rendre la voiture avant 22h. Aucune remarque du loueur au moment de la restitution...

 

Puis une longue attente dans le hall de l'aéroport avant d'embarquer...

A minuit et demi, on est dans l'avion, prêts à décoller, mais le pilote nous informe que nous devons attendre, sinon nous arriverons trop tôt à Orly (qui n'ouvre qu'à 6 h le matin) !!

Comme à l'aller, le vol dure 3h et non 3h30, et nous atterrissons à 6h04 .

C'est le moment d'enlever les pulls et de replonger dans la foule parisienne.....

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 12:00

Avant-dernier jour en Islande, et sur les conseils du Routard (entre autres), nous la consacrons à la péninsule de Snaefellsness, décrite comme "l'une des plus belles d'Islande".

Malheureusement, la météo va un peu nous gâcher la journée et au final, nous serons plutôt déçu par la région, qui n'apporte rien de très exceptionnel par rapport à tout ce que l'on a vu auparavant.

 

De Borgarnes, nous reprenons la route 54 (petit coucou à notre ami Eldborg au passage) et longeons la côte sud de la péninsule.

Il pleut mais nous sommes ravis de voir apparaître plusieurs arcs-en-ciel entiers !

 

P8280630.JPG

 

P8280634.JPG

 

Arrêt à Djupalonssandur (plage de Djupalon) où se trouvent encore quelques pièces rouillés d'un chalutier anglais échoué en 1948.

 

P8280645.JPG

 

C'est là que le drame se produit ! Le vent est aujourd'hui encore hyper violent et en ouvrant la portière de la voiture, mon chéri ne pense pas à la retenir... Elle est emportée par le vent et tordue au niveau de la charnière. Non seulement ça se voit de l'extérieur, mais en plus ça grince à chaque fois qu'on ouvre ou ferme la porte... Aucune chance donc pour que le loueur ne s'en aperçoive pas lorsqu'on lui rendra la voiture !

 

On décide donc de trouver un garage dans la journée pour qu'il la replace un minimum. Ce sera fait l'après-midi, à Stykkisholmur, où le mécano remettra tout simplement la portière en place à la force de son épaule.... Pour 35 €, on a toujours la petite bosse sur la carrosserie, mais plus de bruit, c'est déjà ça.

 

Puis on arrive près du Snaefellsjökull, qui a la tête dans les nuages.

 

P8280636.JPG

 

Nous continuons le tour du volcan, à la pointe de la péninsule, en remontant vers la côte nord. C'est juste après Olafsvik que part la piste 570, qui, ouverte aux véhicules de tourisme, permet de s'approcher au plus près du glacier.

Au bout de quelques dizaines de mètres, nous renonçons, elle nous semble en trop mauvais état, nous avons peur pour la voiture (d'autant que cette conduite à 20 km/h est vraiment fatigante). 

 

Nous continuons donc sur la route 54 jusqu'à Grundarfjördur puis Stykkisholmur. Avant cela, un petit détour par Bjarnarhöfn, où se trouve le musée du requin fermenté.


La raison de cette visite, c'est mon père, qui m'a expréssément demandé de lui rapporter de ce fameux requin ; j'espère donc pouvoir en acheter ici !

Le musée est assez décevant, c'est en fait un regroupement de divers objets, ayant plus ou moins de rapport avec le requin, et sans aucune explication... En 3 mn la visite est terminée.


A disposition, de petits dés de requin pour la dégustation. Je n'en dirai pas plus, il faudra goûter vous-mêmes si vous voulez savoir ce que ça donne !

La dame me confirme qu'elle peut m'en vendre une boîte, que j'achète (800 ISK).

A l'extérieur, on peut voir les morceaux de requin en train de sécher.

 

P8280647.JPG

 

Après cela, encore une halte à Stykkisholmur, puis route vers Reykjavik.

 

Mauvaise surprise en arrivant à la Gallery Central Guesthouse : la chambre n'a pas de douche/wc, ils sont sur le palier et communs aux 4 chambres de l'étage. De toute façon, la guesthouse n'a que ce type de chambre, nous devrons faire avec. Après coup, je retourne sur Booking.com où j'ai effectué ma réservation et je constate que le site prête à confusion puisque sont mentionnées les "chambres doubles" et les "chambres doubles sans douche/wc" : j'en ai logiquement déduit que les "chambres doubles" AVAIENT douche et WC, même si ce n'était pas précisé...

 

A part ça, la chambre est claire et confortable, la literie de bonne qualité, et une cuisine aménagée est à la disposition des hôtes pour se faire à manger. La rue est plutôt agréable et calme, par contre, comme partout dans Reykjavik, le stationnement est payant (ici 150 ISK/heure, de 10h à 18h, mais c'est moins cher dans d'autres rues).

 

Nous partons à pied vers le centre-ville et le port, accessibles en 5 minutes. Il y a énormément de vent, c'est désagréable. Nous remontons une rue très commerçante mais en dehors de ça, c'est plutôt mort ; pourtant, il est 18h30 un soir de semaine...

Reykjavik est une grosse déception ! On nous la présente comme une ville festive et animée, j'ai eu l'impression du contraire. Pas grand-chose à voir dans la ville (ou alors, il faut prendre la voiture et aller jusqu'au jardin botanique ou au zoo), et ce n'est même pas particulièrement joli... (d'ailleurs, je réalise que je n'ai pris aucune photo !)

 

Un peu dépités, nous dînons tôt ; sur le port, nous essayons le célèbre Seabaron, mais c'est blindé de monde, alors nous nous rabattons sur le restau d'à côté qui propose notamment des moules. Pas mal, mais cher.

 

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 11:58

Pas mal de kilomètres à faire aujourd'hui, jusqu'à Borgarnes où nous dormirons ce soir.

 

Notre premier arrêt se fait à 7 km au nord de Varmahlid, à la ferme de Glaumbauer. Il s'agit d'une maison en tourbe (le toit recouvert d'herbe). Je voulais absolument voir ce genre de maison, que je pensais être très courantes en Islande ; en réalité, il y en a très peu !

Celle-ci est un musée dont l'entrée est payante, nous nous contentons de regarder de l'extérieur.

 

P8270522.JPG

 

 

Juste à côté, une petite maison abrite un charmant café, conseillé par le Routard. On peut y déguster des gâteaux et des pains maison. Mon chéri teste le Rugbraud, un pain noir servi avec une tranche de mouton fumé (il est 10h du mat' et avec le chocolat chaud, c'est spécial...)

 

P8270525.JPG

 

P8270526.JPG

 

 

Objectif de la journée : voir des phoques ! La région pour ça, c'est la péninsule de Vatnsnes, au nord de Hvammstangi.

La chance est avec nous cette fois aussi, puisque le soleil brille et que les phoques adorent se dorer la pilule sur les rochers.

 

Nous déjeunons à Hvammstangi au Hladan Kaffihus. Comme souvent, il y a une soupe maison. Ce jour-là, c'est du chou-fleur et comme d'habitude, les Islandais la mangent avec du pain beurré... En tout cas, c'est bon et pas cher, et on est bien accueillis.

 

De là, une route non goudronnée nous mène jusqu'à Illugastadir (côte ouest de la péninsule).

Du parking, un sentier mène jusqu'au bord de mer et on voit bien, juste en face, les phoques sur les rochers. Il y en a beaucoup, mais ils sont relativement loin et à l'oeil nu il est difficile de bien voir : prévoyez des jumelles !

Heureusement le zoom de l'appareil photo et celui de la caméra nous permettent de les voir de près (trop mignons).

 

P8270535.JPG

 

P8270536.JPG

 

 

Nous reprenons la piste en sens inverse afin de rejoindre la route n°1 et continuer vers Borgarnes.

Il est encore tôt lorsque nous arrivons, nous décidons donc de parcourir les 40 km qui nous séparent du cratère Eldborg : le Routard indique une balade de 3 km aller-retour ; comme il fait beau, ce sera parfait.

 

Comme indiqué, nous nous garons à la ferme-hôtel de Snorrastadir, d'où part le chemin qui mène au volcan. Le paysage est superbe (Eldborg est au 1er plan, juste derrière les moutons).

 

P8270560.JPG

 

La balade aurait pu être agréable, mais il y a un vent trèèèès fort, et le chemin de pierres nous oblige à garder constamment les yeux au sol.

Et SURTOUT, nous nous rendons compte assez vite que le Routard s'est trompé sur la distance : les 3 km, c'est aller et non aller-retour !

 

Tant pis, on y est alors on continue. La dernière partie est vraiment difficile car on grimpe le flanc du volcan, c'est très raide (sur la fin, c'est limite de l'escalade). Arrrivés en haut, c'est assez impressionnant, ça nous donne le vertige !

Et avec le vent qui souffe fort, on se déplace presque à 4 pattes de peur d'être poussés au fond du cratère !

La vue panoramique est magnifique.

 

P8270561.JPG

 

P8270564.JPG

 

Bon, il n'y a plus qu'à redescendre (c'est périlleux !) et refaire le chemin en sens inverse. On aura bien mérité notre bol de soupe !

 

P8270585.JPG

 

 

Nous voici à l'hôtel Bru, à l'extérieur de Borgarnes. Accueil sympa, et les chambres (certaines, pas toutes) offrent une vue superbe sur la mer.

 

Par contre, il y a beaucoup à redire sur le confort et la propreté... L'hôtel aurait besoin d'une bonne rénovation ! Sur la moquette de la chambre gisent quelques mouches mortes ; le bac à douche est moyen ; quant à l'eau de la salle de bain, elle a une horrible odeur de soufre (résultat, dans la nuit, je fais bien attention de boire sans respirer par le nez car ça me donne des hauts-le-coeur !)

Cerise sur le gâteau, l'insonorisation des chambres est quasi-nulle ! On entend parfaitement tout ce que font nos voisins !

 

La réceptionniste nous apprend que la nuit précédente, ils ont vu une aurore boréale, et nous propose de nous réveiller si cela se reproduit cette nuit : bien sûr nous acceptons !

 

Nous dînons au restaurant de l'hôtel, où nous sommes agréablement surpris par la qualité du buffet de poissons.

 

Dans la nuit, nous serons effectivement réveillés par l'hôtelier et aurons la chance de voir, depuis notre fenêtre, une aurore boréale. Elle dure assez peu de temps et n'est pas aussi lumineuse que sur les photos qu'on peut trouver sur le net, mais pas de doute, c'en est une ! Evidemment, impossible de faire une photo avec notre matériel d'amateur.

 

P8270596.JPG

Coucher de soleil vu depuis notre chambre

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 15:16

Aujourd'hui, nous avons peu de route à faire puisque nous dormons ce soir à Akureyri, la 2e ville du pays.

 

D'abord, nous allons voir les cascades de Selfoss et Dettifoss, accessibles en 20-30 mn de marche par de petits sentiers. Pour changer, ce matin, il pleut...

 

Dettifoss est la plus puissante chute d'eau d'Europe (et ça se voit !), elle est impressionnante.

 

P8260464.JPG

 

P8260468.JPG

 

Selfoss est très différente car beaucoup plus large et moins violente. Lorsqu'on arrive, on la découvre d'abord de loin, c'est superbe.

 

P8260460.JPG

 

 

Nous partons vers le nord, direction Husavik, un port de pêche qui est aussi LE point de départ des excursions de "whale watching" (observation des baleines).

 

P8260471.JPG

 

A notre arrivée, il pleut fort, il fait froid, le ciel est complètement bouché, bref je n'ai aucune envie d'aller passer 3 heures en mer (suis-je la seule à trouver que c'est un peu trop long ??), et ce même lorsqu'on me rassure sur le fait qu'il y a des WC sur le bateau.

 

Sur l'insistance de mon chéri, et malgré l'hôtesse qui nous prévient que la mer est très agitée, je cède et nous achetons 2 billets chez Gentle Giants, l'une des 2 compagnies présentes sur le port.

Il faut dire aussi que nous n'avons absolument rien d'autre à faire ce jour-là...

 

Nous déjeunons de poisson pêché du jour sur le port, et ô miracle, le ciel commence à se dégager. Départ de la croisière à 13h30, nous sommes une vingtaine de touristes à bord, on nous fournit une combi intégrale (pour le froid) ET une sorte de K-way à mettre par-dessus (pour la pluie... ou la mer ???).

Au moment de partir, le ciel est bleu et le soleil brille, on dirait que le Dieu-baleine est avec nous.

 

P8260505.JPG

 

En ce qui me concerne, le mal de mer ne s'est pas fait attendre, ce qui m'a quand même un peu gâché la balade. Sinon, c'était assez marrant de regarder les gens à l'avant du bateau se prendre les vagues en pleine face .


Heureusement, mes efforts n'ont pas été vains puisque nous avons d'abord aperçu des dauphins, puis une baleine à bosse.

Au micro, le matelot nous indique où regarder grâce au système de l'horloge ("à neuf heures !"). La baleine plonge, tout le monde est aux aguets car on ne sait jamais où et quand elle va remonter ! A chaque fois, on aperçoit d'abord le jet d'eau, puis son dos, et enfin sa queue.

 

P8260477.JPG

 

P8260497.JPG

 

P8260503.JPG

 

Pendant une demi-heure au moins, le bateau ne cesse de poursuivre le pauvre animal, ce qui me peine un peu.

Surtout quand je réalise que les baleines subissent cela tous les jours et toute la journée....

D'ailleurs, au bout d'un moment, le matelot nous informe que nous devons la laisser tranquille et retourner vers le port (à ce stade, je ne cache pas ma joie).

Un chocolat chaud et un beignet -pas bons- sont offerts à chaque passager ; nous rentrons, au final cela aura duré 2h45, et tout le monde est content d'avoir vu sa baleine !

 

Enfin, nous reprenons la route direction Akureyri. Le centre-ville est agréable mais très petit.....

Un peu de shopping dans ce que nous pensons être la rue principale (nous sommes dimanche soir mais par chance, il y a des magasins ouverts !), puis nous dînons au restaurant.

 

P8260519.JPG

 

 

Nous passons la nuit à la guesthouse Petursborg, qui se trouve à 5 km d'Akureyri.

 

Le cadre est plutôt sympa et l'accueil souriant. A côté de la maison principale, où l'on prendra le petit-déj, sont disposés quelques bungalows en bois.

Comme souvent, il y a le Wi-Fi gratuit, ce qui nous permet de prendre et de donner des nouvelles aux proches (on a emporté notre mini-PC).

 

P8260518.JPG

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 12:54

En quittant Breiddalsvik, nous choisissons d'emprunter la route des fjords pour rejoindre Egilsstadir : cela fait plus de kilomètres, mais elle est en meilleur état que la route n°1, qui certes, est plus courte, mais nous avons déjà donné avec les pistes gravillonnées où l'on roule à 40 km/h !

 

C'est toujours stressant car nous avons peur d'abîmer la voiture de location. Déjà, nous avons 2 petits éclats sur le pare-brise (merci aux 4x4 qui nous ont envoyé du gravier en nous doublant), et le verre du phare avant est fissuré....

 

Premier arrêt pour faire le plein à Bùdir, qui est lié historiquement à la France et où les noms des rues sont toujours indiquées dans les 2 langues.

 

P8250334.JPG 


Sur la route, les paysages de fjords sont peu à peu remplacés par le désert de lave !

 

P8250340.JPG

 

P8250347.JPG

 

Nous passons la matinée sur la route et enfin dans la région de Myvatn.

 

Premier arrêt à Namafjall : impossible de louper le site, c'est juste en bord de route, on voit les voitures mais aussi les fumées !

On se promène au milieu de mares de boue en ébullition et de solfatares. L'odeur de soufre est très très désagréable, dommage de ne pas pouvoir vous faire partager ça en même temps que les images

 

P8250348.JPG

 

 

P8250349.JPG

 

 

P8250353.JPG

 

 

En route pour Reykjahlid (à 6 km), où nous allons déjeuner, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous arrêter pour admirer le paysage !

 

P8250367.JPG

 

P8250369.JPG

 

 

A Reykjahlid, nous essayons le restaurant Gamli Baerinn, conseillé par le Routard. Encore du hamburger-frites (ça reste le plat le moins cher et vu les prix, nous n'avons pas vraiment le choix !) mais il est bon.

 

Ensuite, nous continuons d'explorer les environs proches : direction Leirhnjukur et le cratère Viti.

 

A Leirhnjukur, de nouveau des solfatares bouillonnantes, puis plus haut, on se promène carrément sur la coulée de lave de 1984. C'est noir et fumant, une vision complètement apocalyptique, on se croirait carrément à l'entrée du Mordor !!

La balade se fait sous une espèce de pluie-neige, et il fait très froid....

 

P8250393.JPG


P8250394.JPG

 

P8250397.JPG

 

 

On reprend la voiture jusqu'au cratère Viti tout proche. On grimpe jusqu'en haut et de là, on peut voir le lac de 300 m de diamètre qui se trouve dans le cratère.

Motivés, on fait tout le tour (il pleut toujours).

 

P8250410.JPG

 

 

Demi-tour par la route 1 pour aller voir les grottes de Grjotagja, remplies d'eau chaude. Bof, après ce qu'on vient de voir, je suis un peu déçue.

Par contre, en montant sur les rochers au-dessus des grottes, on découvre une énorme faille.

 

P8250431.JPG

 

Après tout ça, le courage nous manque pour aller voir les autres curiosités du coin, comme les "pseudo-cratères" ou encore les "châteaux noirs". Nous ne verrons pas le lac Myvatn de plus près et n'aurons donc même pas à nous battre contre ses célèbres moustiques !

 

Nous allons donc à la guesthouse Vogahraun, à Vogar (un lieu-dit au sud de Reykjahlid). C'est aussi un camping. Les chambres avec sanitaires sont comme souvent, dans des sortes de préfabriqués.

C'est confortable mais ça ne vaut certainement pas son prix (186 € avec le petit-déj), ceci dit, pas de regrets puisque j'avais cherché en vain un hébergement moins cher dans cette région, mais c'est très prisé, ce qui fait monter les prix.


Le camping dispose d'une petite pizzeria, mais nous faisons une overdose de fast-food !

Nous essayons donc, pour le dîner,  Vogafjaus Cowshed ("étable"), encore une adresse du Routard, et qui se trouve quasiment en face du camping.

Nous y faisons un bon dîner de poisson, qui nous réchauffe un peu !

 

Pour finir la soirée en beauté, nous allons aux bains naturels de Myvatn (Jardbödin). La nuit tombe, l'eau est bien chaude, l'entrée un peu chère, mais quel plaisir et quelle relaxation après cette journée de froid et d'effort !!

 

P8250437.JPG

 


Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 12:55

Deuxième jour de voyage, nous continuons notre route vers l'Est, jusqu'à Breiddalsvik où nous dormirons ce soir.

 

Une douzaine de kilomètres après Vik, premier arrêt à la presqu'île de Dyrholaey, où le panorama du haut des falaises est superbe. Le sable et les rochers noirs donnent un côté magique au paysage !

 

P8240182.JPG

 

Nous observons aussi une colonie de macareux :

 

P8240186.JPG

 

Nous roulons ensuite assez longtemps (et sous une pluie battante....) à travers le Myrdalssandur, un paysage désertique où les rochers sont recouverts de mousse.

 

P8240203.JPG

 

P8240209.JPG

 

Puis, les champs de lave remplacent la mousse ; nous arrivons à Skaftafell, le parc qui abrite le glacier Vatnajökull.

 

P8240213.JPG

 

Nous avons alors 2 glaciers dans notre champ de vision !

Nous empruntons la piste de 2 km (indiquée par le Routard) et qui permet, après 5-10 mn de marche de s'approcher au pied du glacier Svinafellsjökull.

 

P8240217.JPG

 

 

Nous approchons d'une étape très attendue dans notre voyage : Jökulsarlon !

 

Ce lac est profond de 200 m et on y voit des icebergs de toutes tailles, flottant dans l'eau, ou échoués sur la plage.

Là encore, le contraste entre la plage noire et le blanc-bleu des icebergs est de toute beauté !


Dommage, la météo est vraiment catastrophique, il pleut et le ciel est bouché. J'imagine ce même paysage avec un ciel bleu et du soleil, ce doit être extraodinaire.

 

P8240232.JPG

 

P8240254.JPG

 

P8240262.JPG

 

Il est possible de faire une excursion sur le lac en véhicule amphibie ou même en zodiac. Outre le climat du jour, qui nécessite une grosse dose de motivation, il se trouve que ces balades n'apportent rien de plus que ce que l'on voit depuis la plage.

En plus, c'est très cher et très polluant !

 

Nous achetons, au snack qui se trouve sur place, des sandwichs hors de prix que nous mangeons dans la voiture, et reprenons la route n°1.

 

A Höfn, nous sommes une fois de plus surpris par la petite taille de la ville, car nous nous attendions à une vraie ville !

Nous avons vite compris qu'en Islande, à part Reykjavik et dans une moindre mesure Akureyri, une "ville" n'a pas le même sens que chez nous !

 

Le paysage change et devient plus montagneux, alors que le ciel se dégage ; ouf !

 

P8240272.JPG

 

P8240307.JPG

 

 

A l'approche de Breiddalsvik, nous pénétrons dans la région de fjords qui occupent toute la côte est. La route, qui longe la côte, est sinueuse et nous semble bien longue, mais heureusement, le paysage est magnifique !

 

P8240313.JPG

 

 

P8240315.JPG

 

 

P8250333.JPG

 

Nous arrivons vers 18h30 au Café Margret, qui se trouve à 2 km de Breiddaslvik. Ce gros chalet de 4 chambres, à la déco tyrolienne, est tenu par une Allemande (d'où la clientèle, qui est également Allemande en majorité).

La chambre est jolie et propre, la salle de bains aussi. Grand luxe, il y a une télé et un sèche-cheveux !

 

Nous repartons à Breiddalsvik pour voir si un restau nous tente. Mais... il n'y a rien, et en 1 minute chrono on a fait le tour de la "ville". Retour chez Margret qui heureusement, fait aussi restaurant. Super bon dîner (et le lendemain, le petit-déj sera pas mal non plus) !

 

Une fois de plus, à 20h30 on n'a plus rien à faire, alors au lit avec un bon bouquin (et le chauffage dans la chambre car dans ce coin-là, il fait vraiment froid !)

 

 

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 16:20

De retour d'Islande depuis quelques jours déjà, me voici prête à faire le récit (en images !) de ce très beau voyage.

 

A notre arrivée à l'aéroport de Keflavik, aucun problème pour récupérer la voiture de location au comptoir Avis/Budget. La voiture est une petite Hyundai I10.

Nous décidons de prendre un GPS (pour 13 300 ISK), ce que nous regretterons ensuite car nous en aurons très peu besoin, et les rares fois où cela se produit, il ne connait pas l'adresse que nous cherchons...

 

Ensuite, direction l'hôtel A-10 dans la ville de Keflavik. De l'aéroport, nous y sommes en 4 minutes chrono ! L'hôtel est très sympa, joli, propre, et nous y passons une courte nuit (il fait jour vers 5h30, et en ce qui me concerne, les rideaux ne suffisent pas à masquer la lumière : à 6h30, je suis complètement réveillée, avec l'impression qu'il est 10h !)

 

Nous prenons la route sans tarder car pour cette 1ère journée, le programme est chargé : direction le parc de Thingvellir, puis Geysir, Gullfoss, puis longue route jusqu'à notre guesthouse qui se trouve entre Skogar et Vik.

 

A Thingvellir, nous sommes enchantés par les paysages que nous découvrons, et la vue sur le lac et ses îles depuis la falaise est magnifique.

P8230109.JPG

 

Nous déjeunons à Laugarvatn, au restaurant Lindin (une adresse du Routard) : c'est cher, mais nous y goûtons du burger de renne !

Nous ignorons encore, à ce moment-là, que ce burger-frites est le premier d'une trèès longue série...

 

P8230124.JPG

 

Nous passons aussi au petit supermarché qui se trouve à côté, pour acheter quelques bananes et clémentines en cas de fringale (en fait, ces fruits nous serviront de dessert).

 

Lorsque nous arrivons à Geysir, le ciel est bleu et il y a un grand soleil, c'est le top.

 

P8230151.JPG

 

 

Il y a plusieurs "bassins" d'eau chaude, des sources fumantes, mais la star du site, c'est bien sûr Strokkir, le geyser actif. Les jaillissements sont irréguliers mais fréquents (nous n'avons jamais attendu plus de 10 minutes entre deux), et plus ou moins puissants.

Lors des jets les plus hauts, c'est la douche assurée pour les touristes qui restent trop près !

C'est très sympa car tout le monde est à l'affût, ne quittant pas des yeux le bassin bouillonnant d'où l'eau va jaillir, essayant de distinguer les signes annonciateurs.... 

 

Le voici juste au début, lorsque la bulle est sur le point d'exploser !

 

P8230141.JPG

 

Et après :

 

P8230139.JPG

 

 

Ensuite, direction Gullfoss, où nous découvrons toujours sous le soleil une magnifique cascade :

 

P8230155.JPG

 

P8230167.JPG

 

Ces 3 sites constituent le "Cercle d'Or" et sont très touristiques. Nous y avons vu un nombre de touristes que nous ne reverrons nulle part en Islande. Normal, puisque Reykjavik est proche et que ces sites sont accessibles rapidement, même lors d'un long week-end.

Ceci dit, ce n'est pas non plus la foule, on n'est pas gêné par le monde !

 

Le Landmannalaugar ne nous est pas accessible car nous n'avons pas de 4x4 : nous faisons donc route vers Vik, via Hella. Le temps est couvert voire pluvieux et nous apercevons dans les nuages notre "ami" Eyjafjallajökul !

 

P8230180.JPG

 

Petit arrêt à Seljalandsfoss, une chute derrière laquelle on peut passer ! original ! Et en plus elle est belle !

 

P8230173.JPG

 

P8230179.JPG

 

Arrivée vers 18h à la guesthouse très agréable, qui est également une ferme, nous y prenons le dîner (soupe + truite pêchée dans le coin avec légumes du jardin + yaourt local aromatisé aux myrtilles : très gras mais délicieux !), et nous nous couchons tôt. Il faut dire qu'il n'y a pas grand-chose à faire...

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 17:58

Dans 2 semaines, nous partons pour l'Islande.

C'est le moment de publier le premier article de ce carnet de voyage, que je vais essayer de faire un peu plus complet que les précédents !

Je ne pense pas avoir le temps d'alimenter mon blog au cours du voyage, ce sera donc fait à mon retour.

 

Nous partons en couple, du 22 au 30/08. Les vols opèrent de nuit à l'aller et au retour, cela nous fait donc 7 jours complets sur place. Malgré cette durée relativement courte, nous avons décidé de faire le tour de l'île (avec une voiture de location).

Nous ne sommes pas randonneurs, nous n'avons donc pas besoin de prévoir beaucoup de temps à chaque endroit et puis, il est peu probable que nous retournions en Islande un jour, alors autant en voir un maximum !

  7911800-islande-sur-une-carte-avec-nip-vert.jpg

 

Les vols, avec la compagnie Transavia (filiale "low cost" d'Air France) ont été réservés dès le mois de janvier, ce qui nous a permis d'obtenir des prix bas : 625 € TTC l'aller-retour pour 2 personnes. Dans ce prix sont inclus 2 bagages en soute (1 par personne).

Inconvénients : les horaires donc, puisque nous atterrissons à Reykjavik vers 1 h du matin et au retour, nous arrivons à Orly à 6h20.

Pour la vue panoramique de l'Islande depuis le hublot, on repassera ! Pour le sommeil aussi, d'ailleurs....

 

 

La voiture, après comparatif des prix chez les principaux loueurs, a été réservée (et payée) par CB via le site Autoeurope.

Nous n'emprunterons que la route n°1 qui est goudronnée, donc pas besoin de louer un 4x4 (ça tombe bien, c'est 2 fois plus cher).

La voiture sera prise et rendue au comptoir du loueur à l'aéroport de Reykjavik, ouvert 24h/24.

 

 

Les hébergements sont des hôtels ou des guesthouses. Les WC et/ou la douche sur le palier, c'est pas notre truc, on n'a donc réservé que des chambres avec "private bathroom". C'est sûr, ça coûte plus cher, mais on ne part en vacances qu'une fois dans l'année, hein.


Ce fut un loooooong travail que d'étudier la carte de l'Islande, les différents sites touristiques, afin de savoir dans quelle région on allait dormir chaque soir, puis de passer des heures sur le net pour trouver les logements dispos dans chaque région, les contacter, comparer, réserver.... Heureusement, j'adore faire ça

 

Pour la grande majorité, le paiement se fera sur place en ISK. J'ai seulement donné mon numéro de CB pour garantir la réservation.

 

 

Voici donc notre itinéraire détaillé :


22/08 : Hotel A-10 à Keflavik (60 € la chambre double petit-déj inclus, réservée sur booking.com). Hôtel tout près de l'aéroport en raison de notre arrivée tardive !


23/08 : Guesthouse Solheimahjaleiga près de Vik (17 900 ISK la chambre double, petit-déj inclus, réservée directement auprès des propriétaires, voir sur  www.solheimahjaleiga.is). Nous y avons également réservé le dîner, pour 4600 ISK.

 

24/08 : Cafe Margret à Breiddalsvik (19 000 ISK la chambre double, petit-déj inclus, réservée directement auprès de la propriétaire)


25/08 : guesthouse Vogahraun à Myvatn (160 € la chambre double, réservée directement auprès des propriétaires, voir sur www.vogahraun.is)


26/08 : guesthouse Petursborg à Akureyri (15 900 ISK la chambre double, petit-déj inclus, réservée directement auprès des propriétaires, voir sur www.petursborg.com)


27/08 :  Hôtel Bru à Borgarnes (99 € la chambre double, petit-déjeuner inclus, réservée sur booking.com)

 

28/08 : hôtel Gallery Central Guesthouse à Reykjavik (90 € la chambre double sans petit-déj, réservée sur booking.com)

Vol retour le 29/08 au soir.

 

  islande_2.jpg

 

 

Les préparatifs

Bien sûr, nous avons acheté le Routard (bien que nous n'en soyons pas vraiment ) !

Et une carte routière IGN au 1:750000 puisque nous n'aurons pas de GPS.

Côté vêtements, il a fallu investir dans 1 polaire et 1 bon coupe-vent pour chacun, et pour moi, des bottes en caoutchouc et des vraies baskets (pas des Converse, quoi).

A part ça, quelques ti-shirts, des pulls, écharpe, lunettes de soleil, et notre nouvel appareil photo...


J'ai imprimé les e-mails de réservation des différentes guesthouses et hôtels, j'espère qu'on n'aura pas de mauvaise surprise car à cette période, il est quasi-impossible de trouver un hébergement en dernière minute dans certains coins (je pense à la région de Myvatn notamment, très prisée, où déjà en janvier j'ai eu du mal à trouver un truc pas trop cher !)  

 

Voilà pour cette introduction et rendez-vous dans 2 semaines !

 


Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 15:57

Le week-end dernier, nous sommes partis passer quelques jours à Nantes, pour un mariage. L'occasion de découvrir enfin cette ville dont tout le monde nous dit du bien !!

Dommage, la météo a été des plus désagréables....

 

Le premier jour, après un peu plus de 3 heures de route, nous nous rendons directement dans le centre-ville, avec pour objectif le quartier du Château.

 

A Nantes, le stationnement est très réglementé ; il y a peu de places dans les rues, mais beaucoup de parkings payants. Certains sont cependant gratuits sur présentation d'un titre de transport valide : une belle initiative.

La ville est assez bien desservie par les transports en commun (là-bas, ça s'appelle la TAN) : bus, tramway...

 


 

LE CHATEAU DES DUCS DE BRETAGNE


Nous débutons donc notre visite avec le Château des Ducs de Bretagne. Vu de l'extérieur, le bâtiment n'est pas très haut mais en revanche, très étendu.

En réalité, on le visite non pas en tant que Château des Ducs de Bretagne, mais en tant que musée de la ville de Nantes.

 

Nous choisissons la visite libre, et j'ai un peu peur en entendant l'hôtesse annoncer qu'il faut compter 2 heures....

Effectivement, c'est long, très long !

 

On se balade de salle en salle, le fléchage est bien fait, et chaque oeuvre ou objet exposé est expliqué (avec pour certains, des commentaires adaptés aux enfants).

 

Le problème à mon avis, c'est que le thème est beaucoup trop vaste (oui, il y a beaucoup à dire sur la ville de Nantes !) et on se perd un peu dans cette énorme masse d'informations.

Cela va de l'esclavage (un thème à l'honneur cette année) aux activités du port, en passant par la biscuiterie Lu...

 

 

LES MACHINES DE L'ILE


Nous empruntons ensuite le tramway (1,50 € le billet, quand même) qui nous amène jusqu'à l'arrêt "Chantiers navals" où se tient l'expo "Les Machines de l'île", sur l'île Beaulieu (ou île de Nantes).

Il est assez difficile d'expliquer ce concept, mais je vais quand même me lancer :

 

Il s'agit d'un projet de grande ampleur, débuté en 2007 et qui s'achèvera en 2017.

L'idée est un ensemble de constructions (les fameuses "machines") inspirées par l'imaginaire de Jules Verne et de Léonard de Vinci. Les créateurs les définissent comme des "scupltures urbaines accessibles au public".

 

La pièce maîtresse de ce projet, c'est un arbre gigantesque ("l'Arbre aux hérons"), haut de 35 m, dans lequel les visiteurs pourront évoluer, à pied ou à bord de petites machines animées qui leur permettront de se rendre d'une branche à l'autre. 

L'arbre sera surmonté de 2 hérons, j'en parlerai plu loin car une première maquette est déjà finalisée.

 

Voilà la maquette de l'arbre :

P1050627.JPG

 

 

Une première branche est d'ores et déjà accessible à la sortie de l'exposition, et donne une idée de que sera le résultat final :

 

P1050631-copie-1.JPG

 

 

La machine la plus connue, et celle qui attire, je suppose, parents et enfants, c'est le Grand Eléphant. Achevée en 2009, la bête fait 12 m de haut et il est possible d'y monter pour une balade de 45 mn (à vitesse d'escargot !).

 

P1050622.JPG

 

En attendant que le projet soit terminé, on visite la "Galerie", où se trouvent des maquettes, grandeur nature pour certaines, des futures machines qui peupleront l'arbre.

Les techniciens viennent (horaires aléatoires, en fonction de l'affluence) vous en expliquer le fonctionnement et vous faire une démo.


Les voici en images :

 

P1050625.JPG

 

P1050629.JPG

 

En conclusion : une attraction que je conseille à tous, petits et grands ! C'est différent de tout ce que vous avez pu voir jusqu'à présent, et ce projet fait rêver par sa grandeur.

L'avantage : on peut on retourner plusieurs fois, puisqu'au fur et à mesure des réalisations, on ne verra pas les mêmes choses !

 

 

 

 

LA CABANE DU CAPITAINE NEMO


Pour cette nuit dans le centre de Nantes, j'avais choisi un hébergement appelé "la cabane du Capitaine Nemo" (pour faire plaisir à mon mari, fan de Jules Verne et de sous-marins).

 

J'ai découvert ce lieu sur le site des coffrets cadeaux "Happytime" mais il a été conçu par "un coin chez soi" et vous pouvez le réserver sur la plupart des sites habituels.

 

La situation est vraiment idéale, en plein centre, à deux pas des bars et restaus. Petit coup de panique en voyant que le voisinage est constitué entre autres d'une discothèque....

La rue en elle-même n'est pas des plus jolies mais la petite cour intérieur nous apporte certainement le calme qui manque aux rues principales.

(Au final, il s'avère que c'est bruyant le week-end : nombreux fêtards à proximité !!)

 

Le concept de cette chambre, c'est une déco de bois et d'acier, avec des objets tout droit sortis des romans de Jules Verne et/ou d'un bateau.

 

Au rez-de-chaussée de ce duplex de 27 m², on trouve la salle bains et la cuisine. Celle-ci est plutôt bien équipée, avec vaisselle, ustensiles, et de quoi se préparer le petit-déj le lendemain matin : machine Nespresso, thé...

Une petite escapade "croissants" à la boulangerie d'à côté et hop !


 

P1050637.JPG


 

Gros bémol sur la salle de bains en revanche, où un rideau fait office de porte, et où les robinets fonctionnent mal.

Le design c'est bien, mais le pratique, c'est important aussi. 

 

P1050639.JPG

 

Un escalier (très très raide, pour ne pas dire casse-gueule) mène ensuite à l'étage, où l'on trouve le coin-salon (petit bureau, TV écran plat, et pouf) et la chambre, accessible par une passerelle.


Ici, c'est très bas de plafond : un peu fatigant de devoir se déplacer la tête baissée. Sinon, le coin chambre est sympa et la literie est de bonne qualité.

 

P1050634.JPG

 

P1050636.JPG

 

 

Conclusion : sympa pour une nuit et si ce genre de déco vous fait rêver. Mais vraiment, un gros manque de fonctionnalité ; tout est peu pratique ! Je déconseille un séjour plus long et/ou en hiver : le métal sous les pieds nus, aglagla !!

Je ne regrette pas d'avoir testé, le lieu est original et puis on a quand même passé une bonne nuit (la visite du château y est-elle pour quelque chose ??).

 

 

 

 

LE MUSEE JULES VERNE


Deuxième jour à Nantes. Comme je l'ai dit plus haut, mon mari est fan de Jules Verne, or Jules est Nantais, donc bien évidemment, la ville lui rend hommage avec ce musée.

Agréable surprise, le musée est bien fait et pas du tout rébarbatif. J'apprends plein de choses sur l'écrivain, son oeuvre et sa vie privée. On y voit des objets lui ayant appartenu, des manuscrits...

Je conseille ! En plus, c'est seulement 3 € en tarif plein, ce serait dommage de se priver !

 

musjvsalle.jpg

 

 

 

TRENTEMOULT


Trentemoult est un ancien village de pêcheurs. Il se trouve aujourd'hui sur la commune de Rezé, juste au sud de Nantes (sur l'autre rive de la Loire). On peut d'ailleurs s'y rendre en Navibus, une ligne régulière de bateaux.

 

Malgré la météo pluvieuse, j'avais envie d'aller déjeuner à Trentemoult pour voir les maisons colorées et les petits restaus le long du fleuve.

Si les deux sont bien là, l'ensemble est tout de même un peu décevant : les rues sont désertes, les restaus sont vides, et d'ailleurs, il y en a 4 ou 5, pas plus... Pas de quoi y passer des heures.

Ceci dit, peut-être qu'en pleine saison et sous le soleil, c'est différent.

 

P1050640.JPG

 

 

 

 

Voilà pour cette première escapade nantaise !

La prochaine fois et avec plus de temps, il faudra pousser jusqu'à Guérande, Saint-Nazaire, et au sud, la jolie station balnéaire de Pornic.


Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 14:55

Début septembre 2010, nous avons passé un week-end à Bruges. Depuis le temps que j'en avais envie !!

 

Nous avions réservé à l'hôtel "Die Swaene" 4* via un coffret cadeau.


L'hôtel est vraiment bien situé, dans une rue calme et en bord de canal. La déco fait très classe.

Par contre, comme souvent avec les coffrets, ce n'est pas la meilleure chambre qui vous est attribuée : nous nous en sommes rendu compte lorsque les odeurs de canalisations ont commencé à envahir la pièce. Cela a duré tout le week-end.

 

P1020975.JPG

P1020932.JPG

P1020934.JPG

 

Quand on est parisien, la meilleure solution pour aller à Bruges, c'est le Thalys. Nous avions réservé des trains directs aussi bien à l'aller qu'au retour. Mais à l'aller, comme c'est apparemment souvent le cas, notre train a été supprimé et nous avons dû prendre celui qui fait un arrêt (avec changement) à Bruxelles.

 

Nous sommes quand même arrivés à Bruges pour le déjeuner (moules-frites, what else ?)

 

P1020942.JPG

 

Et la visite de la ville commence (à pied, bien sûr) :

 

P1020931.JPG

 

P1020939.JPG

 

P1020927.JPG

 

Courageux, on est montés en haut du beffroi. La vue sur la ville est superbe, ça en valait la peine !

 

P1030002.JPG

P1030003.JPG

P1030004.JPG

 

On poursuit avec l'incontournable balade en bateau sur les canaux, très agréable !


 P1020930.JPG

 

P1020971.JPG

P1020982.JPG

 

Le Béguinage : P1020948.JPG

 

P1020949.JPG

 

P1020950.JPG

 

Et enfin, Bruges "by night" !

 

P1020992.JPG

 

P1020991.JPG

 

P1020990.JPG

 

 

En conclusion, j'ai adoré Bruges, c'est petit et joli, agréable pour se balader, et on y mange bien :)

 

Nous sommes partis du samedi matin au dimanche fin de journée et honnêtement, c'était tout à fait suffisant.

Nous avons même eu le temps de faire la sieste au soleil dans un jardin....

 

Pour un séjour un peu plus long (3 jours/2 nuits), je conseille de grouper Bruges avec une autre ville (Gand par exemple) ou bien de prévoir une excursion à Zeebrugge (le port de Bruges).

Car à moins de passer beaucoup de temps dans les musées, en 3 jours vous risquez de vous ennuyer un peu.

Bons baisers de Bruges !

Repost 0
Published by charlie-et-la-chocolaterie - dans Carnets de voyages
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de charlie-et-la-chocolaterie
  • Le blog de charlie-et-la-chocolaterie
  • : Ici, pas d'ingrédients rares, pas de techniques professionnelles, pas de préparations qui durent des heures ! J'espère vous régaler avec mes recettes simples et familiales, piochées ici et là.
  • Contact

J'y participe

logo_bdc_blogs.gif

 

 

Logo_150_250.png

 

recettes-de-cuisine-logo-copie-1.gif

 

button_small_red.png

Recherche